Venise

Venise

Mon voyage à Venise

Venise, ville Italienne merveilleuse qui semble surgir de l’eau et qui nous a séduits par la beauté de ses monuments, de son architecture, de ses canaux, de ses nombreux ponts, de ses nombreux bateaux, de ses musées…etc.
C’est une ville entièrement construite sur pilotis avec d’innombrables pieux de bois ancrés dans le sol vaseux de l’immense lagune et supportant des plates-formes en madriers de chênes ou de mélèzes permettant de niveler et de consolider ce terrain si meuble.
Venise est célèbre pour ses canaux et ses gondoles, sa place Saint-Marc, son palais des Doges ainsi que son grand carnaval. Bénéficiant d’une réputation romantique, Venise est aussi devenue le symbole même du « voyage en amoureux ».
Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Voici mes principales découvertes:

1 Arrivée par la lagune en vaporetto et panorama:

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir

puis sur le triangle blanc en haut à droite

les autres photos vont défiler automatiquement)


 

 2 La place Saint Marc (ou Piazza San Marco )

La place Saint Marc est le cœur de la ville, lieu de convergence des visiteurs et bien entendu un passage obligé à Venise. Elle a été le centre politique, administratif et religieux de la ville, lieu de fêtes et de réceptions. Elle est en fait divisée en 2 parties, la Piazza et la Piazzetta. La piazza correspond à la partie située entre la basilique Saint Marc et l’aile Napoléon. La piazzetta est la zone comprise entre le campanile et la lagune. A noter que c’est la seule place à porter le nom de Piazza, toutes les autres places de Venise sont des Campo.
Elle est l’une des plus célèbres au monde. Son élégance unique provient du faste des édifices (basilique St Marc, palais des Doges, campanile…) qui la bordent et de la beauté des lourds drapés qui l’habillent. Elle est aussi le théâtre permanent de toute la vie publique de Venise, marchés et cortèges. Point le plus bas de la cité des Doges, elle se retrouve la première sous les eaux lorsque la lagune déborde. Une multitude de pigeons y accueille les nombreux touristes.

 

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

3 Les Gondoles

Il faut citer l’éternel symbole de la ville, la gondole, silhouette effilée, silencieuse, nonchalante et indépendante, qui fera toujours rêver. Elles sont l’embarcation la plus connue au monde, popularisée et répandue par le romantisme des amoureux du monde entier.
Au 18e siècle, le nombre des gondoles était particulièrement élevé : les notables, les riches marchands disposaient de leurs propres gondoliers et possédaient plusieurs gondoles pour leur famille. Des cabines ou felses, chapeautaient les fines barques et dissimulaient les passagers à la curiosité des passants. Elles étaient garnies d’étoffes soyeuses, de dentelles précieuses, de tapis d’orient, de coussins moelleux.
Actuellement, elles sont exclusivement peintes en noir et dépouillées de tout ornement et accessoires excessifs.
Pour naviguer, le gondolier n’utilise pas une perche, mais un aviron unique d’environ 4,20 m. Une gondole ne comprend pas moins de 300 pièces de bois. Du bois divers tel que l’acajou, l’orme, le chêne, le noyer et plusieurs variétés de pin. Au final cette embarcation mesure 11 mètres et pèse 600 kilos. Il faut 3 mois pour construire une gondole aujourd’hui. A la grande époque, Venise comptait plusieurs centaines de chantiers de construction. De nos jours, il en reste 5.
Quand on mesure une gondole, on se rend compte que le côté gauche et plus long d’environ 24 centimètres que le côté droit. Cette particularité a pour but d’améliorer la maniabilité de l’embarcation car cela compense le poids du gondolier placé à l’arrière droit de celle-ci. Le fond de la gondole est plat lui permettant, le cas échéant, de naviguer dans quelques centimètres d’eau. La proue en métal est toujours composée de 6 « dents » représentant les 6 quartiers de Venise et prend la forme d’un S, hommage au Grand Canal qui a aussi cette forme.
Aujourd’hui, la gondole n’est plus utilisée que par les touristes.

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

4 Le Grand Canal : La plus belle avenue du monde

Au cœur de la cité serpente le Grand Canal. Les Vénitiens le nomment Canal grande ou encore Canalazzo. Il constitue le centre non seulement géographique mais aussi symbolique de la ville et communique à tous ceux qui s’y trouvent, la sensation d’être dans un paysage unique.
La forme serpentaire du Grand Canal est l’une de ses originalités. Ce boulevard liquide mérite sans aucun doute qu’on le considère comme la plus belle avenue du monde.
Il s’étire sur quelque 3 800 mètres. Sa largeur est comprise entre 50 et 70 mètres selon les endroits; sa profondeur de 5 à 10 mètres.
Dès le Moyen-Age, l’illustre cité avait amassé de grandes richesses et s’imposait comme hégémonie maritime, militaire, et commerçante. De magnifiques palais étaient construits pour témoigner de cette puissance et de la réussite politique ou marchande de chaque famille devenue illustre. La richesse était ostensiblement affichée; elle a assuré la splendeur du Grand Canal.
Chaque édifice, chaque palais qui borde le Grand Canal, a un nom et une histoire connue de tous les Vénitiens.

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

 

 5 Le Campanile St Marc

Voici son histoire:
Il a d’abord été construit comme tour de défense et tour de guet de la première forteresse des doges (Le doge de Venise est le dirigeant de la république de Venise).

Au 10e siècle, il a été reconstruit et surélevé à plusieurs reprises. Garni d’une chape de cuivre, il servait même de phare, visible à plus de quarante kilomètres.
Par adjonction de la pièce la plus haute, au 16e siècle il est devenu clocher, et abrita cinq cloches qui sonnaient le début du travail, l’heure de midi, la convocation des sénateurs et l’annonce des exécutions.
Il s’est écroulé plusieurs fois, en 1388, 1489, et 1511, frappé par la foudre ou ébranlé par une secousse sismique. En 1902, il s’écroule une fois de plus sur ses bases, verticalement, sans causer de dégâts, ni à l’église, ni au palais des doges et sans faire de victime.
La décision de le reconstruire en parfaite réplique est prise aussitôt, avec l’impérative nécessité de réutiliser autant que possible les éléments d’origine. Cela demanda dix ans. Il est terminé en 1912. Il mesure alors 98,50 mètres. On pouvait accéder à son sommet par une rampe intérieure en spirale.
En 1962, le Campanile a été équipé d’un ascenseur.

Aujourd’hui, c’est une joie pour tous, enfin, de s’enthousiasmer d’un des plus beaux panoramas de Venise et de la lagune.

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

Photos du Campanile St Marc et du panorama sur Venise et la lagune

6 Les Ponts de Venise

Que ce soit le pont du Rialto ou le pont des Soupirs, Venise est aussi célèbre par ses ponts que par ses gondoles, palais et églises. Avec plus de 438 ponts pour 124 îles, 183 canaux et une surface de 631 hectares, il y a en effet de quoi visiter.

Et chacun de ces ponts possède une histoire bien particulière, que ce soit l’origine du pont des soupirs ou bien celle du pont du Rialto, totalement opposées quant à leurs usages et motivations, cette histoire est toujours passionnante.

             Pont du Rialto
Le pont du Rialto (Ponte di Rialto) est l’un des quatre ponts qui traversent le Grand Canal, avec le pont de l’Académie (Ponte dell’Accademia), le pont des Déchaussés (Ponte degli Scalzi), et le tout nouveau pont de la Constitution (Ponte della Costituzione).
Le pont du Rialto est cependant le plus ancien et certainement le plus célèbre d’entre eux, ainsi que l’un des monuments les plus visités de la cité.
Ce pont, auquel on accède par des marches, est divisé en trois voies parallèles, que sépare une double rangée de boutiques, à couverture de plomb, occupées par des petits commerces ; aussi a-t-il l’air d’une rue suspendue.

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

                  Le Pont des Soupirs, le Pont des malheureux…

Le Pont des soupirs franchit le canal qui sépare le Palais Ducal de la Prison. Il a été construit en 1602 pour relier la façade Est de ce palais avec la Nouvelle Prison

On l’a appelé le “Pont des Soupirs” parce qu’on imaginait les plaintes des condamnés qui le franchissaient pour aller directement du tribunal à la prison ou bien de leur cachot (de la salle de torture également) au tribunal.
C’est le seul pont couvert de Venise. Il est entièrement fermé : les fenêtres sont étroites et laissent passer un peu de lumière à travers leur grillage de pierre, d’où on peut entrevoir l’île de San Giorgio Maggiore et la Lagune.
C’était la dernière image de la liberté pour ceux qui allaient finir leurs jours en prison.

             D’autres ponts

(cliquer sur chaque photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir)

Une réaction au sujet de « Venise »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper le résultat du calcul puis votre commentaire *valider à laisser un commentaire Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.