Cordes sur Ciel (Tarn)

Cordes sur Ciel (Tarn)

Cordes-sur-Ciel

Cordes-sur-Ciel est une commune française située dans le département du Tarn, en région Midi-Pyrénées.
Bastide construite en 1222 par le comte Raymond VII de Toulouse, haut lieu du catharisme, cette cité médiévale adapte ses rues tortueuses et ses maisons anciennes à un relief escarpé dominant la vallée du Cérou. Site touristique fréquenté, Grand site de Midi-Pyrénées, elle est une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Ce village a été élu Village préféré des Français dans l’émission présentée par Stéphane Bern sur France 2.

Voici ci-dessous cette découverte en images.

 

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir

puis sur le triangle blanc en haut à droite

les autres photos vont défiler automatiquement)


 

Les demeures médiévales

Au Moyen Age, Cordes-sur-Ciel connut une grande prospérité grâce au commerce des draps, des soies et des cuirs ainsi que le tressage de cordes. Aux XIIIème et XIVème siècles, les marchands et les nobles firent bâtir des demeures luxueuses :
• La maison du Grand Fauconnier nommée ainsi par la présence de faucons sculptés sur la façade.
• La maison du Grand Veneur doit son nom à la frise de chasse sculptée au niveau du second étage.
• La maison du Grand Ecuyer tire son nom de la tête de cheval à l’extrémité de la façade
• Ainsi que d’autres palais gothiques protégés par le système de fortifications redoutable dont la cité s’enveloppa.

Les sculptures des façades

En flânant au gré des ruelles escarpées, on peut remarquer les sculptures des maisons moyenâgeuses. Elles sont exceptionnelles par leur expressivité et leur abondance. Sur les façades de grès ocre se dressent dragons, monstres, animaux hybrides, personnages grimaçants, magnifiques visages… tout un langage dont la signification, mystérieuse, fait régner ici un climat de légende.

la place de la halle

La grande toiture de cette halle de type médiéval repose sur 24 hauts piliers de pierre de forme octogonale.
Autrefois sous cet abri le principal négoce était celui des étoffes et du cuir.
Sous cette halle se trouve, fait inhabituel, un puits et une croix en fer forgé.
-Le puits, taillé dans le roc, il a plus de 100 mètres de profondeur et reste une énigme quant à sa réelle fonction : puits, réserve d’eau, silo ?

l’église Saint-Michel

L’histoire architecturale de l’église Saint-Michel de Cordes-sur-Ciel est assez représentative de l’histoire même de la bastide. Au commencement se trouve un édifice du XIIIe siècle, dont subsiste encore le chevet. Mais dans une ville importante tant militairement que commercialement, l’édifice fait l’objet de deux grandes campagnes d’embellissement, l’une au XIVe siècle, qui touche la nef et le clocher, la seconde au XVe siècle, touchant à nouveau la nef. Grâce à ces transformations, l’édifice est aussi un bel exemple de l’évolution du gothique méridional.

D’autres découvertes