Les Landes-Région de Mimizan

Les Landes-Région de Mimizan

Les Landes-Région de Mimizan

Le département des Landes fait partie de la région Aquitaine. Il est limitrophe des départements de la Gironde, de Lot-et-Garonne, du Gers et des Pyrénées-Atlantiques, et est baigné par l’océan Atlantique le long d’une côte sableuse de 106 km bordée de hautes dunes (portion de la côte d’Argent). C’est le deuxième département le plus vaste de France métropolitaine (après la Gironde), et il bénéficie du troisième plus long littoral en métropole après le Finistère en Bretagne et la Gironde.
La forêt des Landes est la plus grande forêt de France. Elle couvrait environ 67 % du département avant la tempête Klaus de janvier 2009, dans sa partie nord, et couvre également une grande partie de la Gironde et du Lot-et-Garonne (arrondissement de Nérac). La principale essence est le pin maritime.
Mais la forêt des Landes n’occupe pas toute la superficie. Au sud du département, au-delà de l’Adour, se trouve la Chalosse, pays plus vallonné et verdoyant, terre agricole partagée entre les élevages de bœufs et de canards et la culture du maïs, ainsi que le vignoble du Tursan à l’est.

Mimizan

Mimizan est une commune de la côte landaise, située dans le pays de Born, à 87 km au sud-ouest de Bordeaux1. Elle est surnommée la « Perle de la Côte d’Argent ». Le courant de Mimizan est l’exutoire du lac d’Aureilhan et se jette dans l’océan Atlantique. Les étangs de la Malloueyre sont sur son territoire.
Comme d’autres villes côtières du pays landais, Mimizan est divisée entre d’une part un centre historique (dit Mimizan-Bourg) en retrait de l’océan, et qui constitue le cœur administratif et commercial de la ville, et d’autre part une station balnéaire (dite Mimizan-Plage) qui s’est développée avec l’essor du tourisme. Ces deux parties sont reliées par une route départementale longue de cinq kilomètres et bordée de quartiers résidentiels. L’espace entre les deux, recouvert par la forêt, n’a cessé de se réduire au fil des ans.

Le Gemmage

Le gemmage consiste à pratiquer des entailles appelées « cares » dans le pin afin d’en récolter la résine dans des pots fixés au tronc de l’arbre.
Le gemmage est une activité millénaire dans les Landes de Gascogne qui s’est développée avec la disparition du pastoralisme et les plantations massives de pins maritimes pour devenir une activité industrielle phare de la région du milieu du XIXème s. jusqu’à la fin des années 80.
Au départ le gemmeur est employé avec un contrat proche du métayage, et perçoit la moitié du revenu de son travail. Le propriétaire fournit le matériel : pots de résine, crampons, pointes et une cabane pour abriter le gemmeur et sa famille. Le gemmeur doit se procurer les outils (comme le hapchot) et les entretenir. Plus tard, le contrat de fermage puis le contrat de travail vont améliorer les conditions de vie du résinier.
De février à octobre, les résiniers travaillent à récolter la résine. Pendant les mois d’hiver, ils entretiennent la forêt, débroussaillent et paillent les chemins. Ils reçoivent leur premier salaire à la première récolte, soit au mois de mai.
Le travail est souvent pénible : les résiniers parcourent la forêt, du lever au coucher du soleil. Les actions sont assez répétitives et consistent à pratiquer la pique : entailler à nouveau le pin pour raviver sa blessure et assurer un débit de résine suffisant. La récolte de la résine se fait en famille pour être ensuite acheminée vers des ateliers de transformation. La distillation de cette matière première permet d’obtenir deux composés utiles à l’industrie : la colophane (70%) et l’essence de térébenthine (20%).
L’essence de térébenthine est utilisée comme composant dans la peinture et les produits d’entretien. La colophane est intégré dans la fabrication des colles, des adhésifs et même le chewing gum !
Devenir gemmeur ne s’improvise pas, on dit qu’il faut 3 ans à un jeune pour devenir un bon résinier, et souvent le savoir se transmet de père en fils. La partie la plus délicate à pratiquer est l’affûtage des outils, qui conditionne la qualité du travail et donc du revenu.

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir

puis sur le triangle blanc en haut à droite

les autres photos vont défiler automatiquement)