Alsace-Village de Kaysersberg

Alsace-Village de Kaysersberg

Kaysersberg

La ville de Kaysersberg (signifiant « Montagne de l’Empereur » en français) est située en Alsace, dans le département du Haut-Rhin, au débouché de la vallée de la Weiss. Sa position stratégique entre la Haute Alsace et la Lorraine lui a valu d’être occupée par des militaires dès l’époque romaine, pour devenir ville impériale du Saint Empire en 1293.
Au cours des siècles, la ville fut tantôt prospère tantôt ruinée ou détruite (guerre de 30 ans et seconde guerre mondiale)
Aujourd’hui, elle est prospère grâce au vignoble et au tourisme.

Une promenade dans ses ruelles pavées permet de découvrir de nombreuses demeures à colombages, un beau centre historique, un château impérial en ruine dominant la ville, un hôtel de ville construit dans le style de la Renaissance rhénane et surtout une église romane qui abrite une profusion d’œuvres d’art comme un superbe retable en bois sculpté, un Christ immense et tragique sur la croix ainsi qu’un très beau buffet d’orgue.

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour l’agrandir

puis sur le triangle blanc en haut à droite

les autres photos vont défiler automatiquement)

L’Hôtel de ville

Érigé en pierre dans le style de la Renaissance rhénane en 1521, il présente une belle façade avec un oriel joliment ouvragé à deux étages. Une tour complète l’édifice.
Dans le petit passage situé à droite amenant à la cour intérieure se trouve un remarquable puits renaissance, unique en Alsace, orné de dauphins.
La cour intérieure est un lieu de tranquillité dont un des murs est décoré d’une fresque de 1993 évoquant le Moyen-âge.

Le château impérial

Ancienne ville d’empire, Kaysersberg possédait son château impérial. Edifié vers 1200 afin de barrer les routes venant de la Lorraine, le village fut une place stratégique importante dans la guerre qui opposa l’Empire aux ducs de Lorraine.

Aujourd’hui en ruine, il ne reste qu’un énorme donjon cylindrique, l’un des plus vieux donjons ronds d’Alsace, dont les murs ont plus de 4 m d’épaisseur.

L’église Sainte Croix

elle est située à côté de l’hôtel de ville. Sa construction s’est faite par étape du XIIème au XVème siècle. Le portail roman, encadré de colonnes avec des chapiteaux à décors variés (animaux et végétaux), présente un beau tympan représentant le couronnement de la Vierge (l’artiste se serait représenté dans le coin gauche).
A l’intérieur un superbe Christ en croix, monumental (4,10 mètres), daté du XVIème siècle, placé sur la poutre de gloire, accueille les visiteurs.
Derrière, dans le chœur, un imposant retable en bois sculpté retrace la passion et la résurrection du Christ.
Plusieurs autres statues méritant l’attention complètent l’ensemble.

L’une des tours: la tour de la Porte Haute – 15e s

La tour dite de la Porte Haute date du 15ème siècle et faisait partie de la double enceinte édifiée entre 1424 et 1432. Sa fonction était liée au guet et à la défense de la ville.

Elle fut hélas célèbre lors de la guerre 39-45: une vingtaine de réfractaires au régime hitlérien y furent incarcérés en attendant leur tragique destin.

Au sommet, on peut y voir une cigogne dans son magnifique nid.

 

Suite de la découverte en images de ce magnifique village