Revenir à

005-Expositions / Manifestations/Parcs/Musées

Gaillac 81600 Le Festival des Lanternes

Le Festival des lanternes s’est tenu à Gaillac en janvier 2018.

Cette féerie venue de la région chinoise du Sichuan a lieu en Europe pour la première fois après Toronto et Singapour.

Ce Festival, est une formidable réussite avec d’ores et déjà 72 000 billets vendus en un peu plus de deux semaines, dont 10 000 la seule journée du 16 décembre.

Joyau de la culture traditionnelle chinoise, le festival des lanternes issu de la dynastie Tang (618-907), est un spectacle époustouflant présentant des lanternes de plus de 15 m de haut, entièrement réalisées à

la main et recouvertes de soie qui s’illuminent par magie à la nuit tombée.

Zigong, ville jumelée avec Gaillac, est à l’origine du festival chinois des lanternes qui a, par la suite,

été adopté à Pékin, Hong Kong et Shanghai.

La fête des Lanternes célèbre la première pleine lune de l’année. Pour l’occasion, les familles décorent leur porche de lanternes et se réunissent afin de déguster ensemble des boulettes de riz qui représentent la lune. À la nuit tombée, tout le monde sort pour aller admirer les illuminations. Enfants et adultes arborent des lanternes ou lampions suspendus à de longs bambous….

Dans les romans classiques, beaucoup d’histoires d’amour commencent par une rencontre durant la fête des lanternes.

Afin de reconstituer toutes les lanternes monumentales de soie, quarante artisans du Sichuan s’étaient installés avec leur atelier pour donner vie à cet univers enchanté.

A la nuit tombée, le site s’illumine aux couleurs du traditionnel Festival des lanternes de Zigong, ville  de la province du Sichuan en Chine, avec 36 tableaux et 500 sculptures lumineuses, de la pagode de plusieurs mètres de haut au papillon ou à la coccinelle animée à taille humaine, en passant par la forêt de pandas, les zèbres ou les fleurs de lotus et poissons flottant dans l’eau. Les girafes sont particulièrement réalistes et on est impressionné par la minutie de ce décor.

Dans le parc, on traverse des parterres de fleurs, on passe sous des portiques multicolores avant de se retrouver, ébloui, au pied d’une reproduction de plus de 6 t du temple du Ciel de Pékin. Les visiteurs peuvent admirer des lanternes et des vases de plusieurs mètres de haut, aux couleurs changeantes, et quatre chimères et dragons réalisés avec des fioles médicinales. On peut aussi admirer un énorme dragon rose et bleu de 100 m de long, œuvre unique constituée de 15 000 pièces de porcelaine, d’assiettes, de bols et de cuillers.

Le bas du parc est réservé à six tableaux représentant le patrimoine local : gabares, vignoble et abbatiale Saint-Michel. Avant de quitter ce monde enchanteur, on peut assister à une représentation de l’Opéra du Sichuan on y découvre aussi l’art des masques peints et du transformisme de visage. Les changements de visage et de couleurs reflètent l’humeur, avec le rouge représentant la colère et le noir, l’extrême fureur. Les artistes peuvent alterner jusqu’à 30 fois de visage en quelques minutes….on dit qu’ils le font parfois uniquement grâce à leur respiration…Technique secrète, détenue par des artistes ayant hérité de cet art (le transformisme de visage est reconnu, en Chine, comme trésor national ).

Ce festival est  magique car on a l’impression d’être propulsé dans un autre monde. On est admiratif et impressionné par la beauté et  la minutie de ces décors.

Ci-dessous quelques photos de ce festival :

(cliquer sur la 1ère photo avec le bouton G de la souris pour la zoomer
puis sur la flèche droite du clavier
pour faire défiler les autres photos)